Plus de 200 articles et 3 services professionnels
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Oser parler de sexualité avec son partenaire

Sophie Allard



Le manque de communication dans le couple est souvent en cause dans les problèmes sexuels. Par peur d'en parler, de décevoir l'autre ou simplement par pudeur, certains couples se contentent de rapports sexuels insatisfaisants,  acceptant des pratiques ne leur procurent pas de plaisir ou passant à côté de nouvelles expériences à deux. Or, pour faire comprendre ses envies à l'autre, il est nettement plus efficace de parler directement que de le penser qu'il ira chercher de lui-même les signaux subliminaux produits par notre corps. Une relation sexuelle est rarement parfaite dès la première fois. Et même si elle est parfois harmonieuse au début, elle peut se dégrader avec le temps. Un dialogue est indispensable pour comprendre les envies de l'autre et faire entendre les nôtres.
 
Plusieurs études montrent que plus la qualité de la communication sexuelle est bonne dans une couple, plus les partenaires démontrent de l'intérêt pour la sexualité (Dennerstein, 2009), éprouvent un niveau élevé de satisfaction conjugale (Johnson, 2009), de meilleures relations sexuelles ainsi qu'un plus haut niveau de désir et d'excitation. Ces effets créent alors une dynamique positive : plus on en parle de sexualité, plus la sexualité s'épanouit, et plus elle s'épanouit, plus il est facile d'en parler...  (Levine et al., 2010).
 
Si le dialogue verbal est trop difficile ou conduit systématiquement à la dispute, on peut commencer par un écris. Il est possible d’y exprimer respectueusement et diplomatiquement ses envies sexuelles, ses fantasmes, ses souhaits et ses désirs. Le message peut-être électronique, imprimé ou écris à la main.  
 
Commencer à parler de sexualité est souvent difficile au début dans un couple. Pourtant, quand un couple y parvient, il est récompensé : cela devient ensuite de plus en plus facile au fil des échanges.
 
Le moment pour parler est aussi important que la teneur de l'échange.  Si l'autre est trop préoccupé, fatigué, il ne sera pas en mesure d'être à l'écoute. Il n’est pas idéal d’en parler pendant ou après une dispute. Il n’est pas non plus indiqué d’aborder ses frustrations au milieu d’une interaction sexuelle ou juste après. Le mieux est d’en parler à un moment où le couple est reposé et serein.
 
 
D'autre part, l'échange  doit être un échange positif. Il n'est jamais bon de mettre l'autre en cause, de l'accuser ou de le rabaisser. Il est préférable de commencer par laisser l’autre s’exprimer. Par exemple en disant : « Qu’est-ce que tu aimes dans notre vie intime et sexuelle ? Que pourrais-je faire pour rendre cela plus agréable pour toi ? Qu’aimerais-tu que je fasse plus souvent ? ». Ensuite on peut continuer le dialogue en se focalisant sur ce que l'on aime dans la sexualité du couple : « J’aime beaucoup quand tu m’embrasses dans le couple, cela me plaît quand tu me murmure des mots sexy dans l’oreille, etc. » puis seulement aborder ses envies personnelles « J’aimerais que nous fassions des préliminaires pus long, je souhaiterais que nous inventions de nouveaux scénarios, etc. » Et terminer par ce qui ne va pas. Non pas en accusant l’autre «Tu ne veux jamais me faire une fellation ! ou Tu éjacule trop vite ! » mais en se centrant sur son propre ressenti : « J’aimerais tellement ça que tu me fasses une chouette fellation un jour ou Ce serait plus agréable pour moi si tu éjaculais moins vite ».
 
Il est important d'avoir conscience qu'un problème sexuel, quand il en existe, met toujours en cause les deux partenaires.
 
Se sentir épanoui dans son couple et dans sa sexualité demande du temps et de l'engagement. Oser aborder les problèmes avec l'autre, parler de soi, de ses envies et de ses sentiments, écouter ceux de l'autre et rester positifs sont les clés pour s'en approcher.
 
Concrètement:
 
  • Commencer l’échange en parlant de soi plutôt qu’en « accusant » l’autre. Comme par exemple : « Moi, j’aimerais que nous fassions l’amour avec plus de fantaisie. » plutôt que : « Tu manques de fantaisie ! »
  • Laisser la parole à l’autre en disant par exemple « Qu’est-ce que tu en penses ? »
  • Se montrer précis « Cela manque de fantaisie » est trop vague. Il est préférable de dire par exemple : « J’aimerais que certains soirs nous fassions l’amour en dehors du lit, ou que tu gardes certains vêtements sexy, ou que nous commencions autrement que pas un baiser sur la bouche, ou que nous ne finissions pas systématiquement par la pénétration, etc. »


Bibliographie:

Chatterjoo, K. (2008). An examination of self reports of young adults' talk about safer sex in dating relationships : health, relatioship and emotional outcome. School of The Ohio State University. Dennerstein , L. (2009). Attitudes Toward and Frequency of Partner Interactions Among Women Reporting Decreased Sexual Desire. The Journal of Sexual Medicine, Vol. 6 (6), p. 1668-1673. Greene, K. & Faulkner, S. ( 2005). Gender, Belief in the Sexual Double Standard, and Sexual Talk in Heterosexual Dating Relationships. Sex Roles, Vol. 53 (3-4), p. 239-251. Johnson, S. (2009). Individual and interdependent analyses of relational maintenance, sexual communication, and marital quality. Arizona State University. Levine, S., Risen, C. & Althof, S. (2010). Handbook of Clinical Sexuality for Mental Health Professionals, 2nd Edition. Taylor & Francis

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande