Epilation intime au top : les 5 techniques et bonnes pratiques

Epilation intime au top : les 5 techniques et bonnes pratiques

Aujourd’hui, l’épilation intime est presque autant pratiquée par les hommes que par les femmes, suivant les goûts et les envies de chacun. Parce qu'il se situe au niveau des parties génitales, cet acte demande quelques précautions. En effet, chez les femmes, l’épilation du maillot est assez délicate. La peau y est fine, fragile et les poils épais. Si aucune précaution n’est prise, des boutons, poils incarnés ou irritations peuvent apparaître.

 

L’épilation peut se faire selon plusieurs techniques. Avant chacune d’elle, la zone à épiler doit être correctement nettoyée et séchée. Certaines lotions pré-épilation permettent de désinfecter tout en redressant les poils. Il en va de même des accessoires utilisés, ils doivent être secs et correctement désinfectés.

  • à l’épilateur ou à la pince à épiler : une des solutions les plus douloureuses mais permettant une repousse moins rapide et plus douce.
     
  • à la cire : appliquer du talc avant le passage de la cire permet de ne pas agripper la peau mais uniquement les poils et donc de diminuer la douleur. Il est conseillé de se limiter à deux applications de cire car la chaleur et le geste permettant de la retirer agressent fortement la peau. L’avantage de la cire est que la chaleur ouvre les pores et facilitent donc l’épilation. Tout comme l'épilateur, l'épilation à la cire est douloureuse mais permet une repousse moins rapide et plus douce.
     
  • à la crème dépilatoire : il s’agit de la méthode la plus douce pour la peau mais elle entraîne une repousse rapide et drue. En cas d’épilation intégrale, faites attention à ce que la crème n’entre pas en contact avec les muqueuses.
     
  • au rasoir : non douloureux mais entraîne une repousse rapide, dure et plus de risques d’irritations et de boutons.
     
  • au laser : cette méthode permet d’éviter les risques de boutons et de poils incarnés mais les effets secondaires sur la peau restent encore à étudier.

 





Consulter les articles dans la même thématique


Voir les articles similaires