Le sexe et le sport: compatibles ?

Charlotte Toussaint

Le sexe et le sport: compatibles ?

En faisant partie intégrante de notre vie quotidienne, la sexualité occupe une place primordiale. Nous savons actuellement que le sexe a des effets bénéfiques sur notre santé et notre comportement en augmentant par exemple notre taux d'hormones positives. Mais, quant est-il du sport ? Est-ce que le fait d'avoir un rapport sexuel avant d'entamer une charge sportive est bénéfique ou au contraire, entrave les performances  ?

Il est intéressant de noter que les athlètes seraient de manière générale plus actifs sexuellement que les non athlètes, et que selon le type de sport, les pratiques et opinions divergent. Ainsi, par l’interdiction de leur coachs, certains athlètes de sports d'équipes se restreindraient d'avoir des rapports sexuels proches de leurs compétitions. Malgré l'injonction, avoir des rapports sexuels n'aurait pas une influence négative sur la performance sportive mais ce serait plutôt l'absence de rapport qui aurait un impact négatif notamment en ayant une influence négative sur le sommeil et les troubles d'anxiété et ce qui, par conséquent, amènerait à l'épuisement. Si les rapports sexuels ne doivent pas non plus être considérés comme l'échauffement idéal, ils auraient donc plutôt un impact positif et seraient, entre autre, selon un médecin du sport Pavol Malovic une excellente activité de réhabilitation de la colonne vertébrale.

Une étude de 2010 faite sur 62 athlètes âgés de 32 ans ± 8 ans nous indique que la majorité de ceux-ci était d'accord que les rapports sexuels qui ont lieu 12 heures avant la charge sportive n'avaient pas d'effets négatifs sur la performance et 60 % pensent ressentir un effet négatif si le rapport est trop proche (30 minutes).

Mais que conclure ?

En fait, l'impact du sexe sur la forme physique dépend surtout du contexte : quand, comment on le pratique ? Avec qui et combien de temps ? A quelle fréquence ? Il serait assez logique de penser que la capacité de relaxation et de maitrise qu'exige la pratique sportive serait améliorée par l'activité sexuelle (qui relaxe). Mais, comme pour toute activité, les extrêmes sont à éviter. Une abstinence totale ou une exagération peuvent mener à des effets délétères, alors qu'une utilisation raisonnable peut être bénéfique. Pour certains le sexe pourrait être relaxant, pour d'autres il est peut être préférable de passer une nuit de sommeil complète. Il ne faut pas généraliser mais plutôt aller chercher dans l'expérience personnelle et la subjectivité du sujet la réponse à cette question.



Bibliographie:

Pupi , M., Rakovi , A., Stankovi , D., Koci , M., & Savanovi , V. (2010). Sex and endurance performance. Sport SPA,7(1), 21-25. En ligne http://www.sportspa.com.ba/images/june2010/full/rad3.pdf

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande