Je regarde la télé...et je mange !

Je regarde la télé...et je mange !

Que ça soit notre série préférée ou encore un chouette film entre copains, nous avons souvent tendance à grignoter quelque chose en les regardant. Mais pourquoi faisons-nous cela ? D’où vient cet automatisme ? Et les pubs dans tout ça ? Est-ce bon pour notre santé ?

Une étude récente à l’université de Yale (Harris, Bargh & Brownell, 2009) tente de répondre à ces questionnements. Plus précisément, les chercheurs ont testé l'hypothèse selon laquelle une exposition à la publicité portant sur l’alimentation pendant qu’on regarde la télévision peut contribuer au développement de l’obésité. En effet, les publicités déclencheraient un grignotage automatique de la nourriture qu’on a à notre disposition.

Les participants de l’étude représentaient  une tranche d’âge relativement large – les enfants d’école élémentaire, de même que des adultes ont été inclus dans la recherche.

Les enfants, en  recevant un casse-croûte, ont été invités à visionner un dessin animé qui contenait soit des publicités alimentaires, soit des publicités pour d'autres produits.
Les adultes ont regardé un programme TV qui soit ne contenait pas de publicité, soit il comprenait des publicités alimentaires favorisant le grignotage et/ou les avantages du produit, soit des publicités alimentaires favorisant les avantages nutritionnels de l’aliment. Ensuite, comme si c’était une expérience complètement distincte, les adultes ont été demandés à déguster et évaluer une gamme d’aliments sains et moins saines.

Les résultats indiquent que les enfants, exposés  à la publicité alimentaire, ont consommé 45% de plus contrairement à ceux qui n’y étaient pas exposés. Les adultes qui ont visionné des publicités favorisant le grignotage, de leur côté, ont consommé plus d’aliments sains et moins sains que ceux qui n’ont pas été exposés à la publicité.

En conclusion, nous voyons que dans les deux expériences, la présence de la publicité alimentaire a augmenté la consommation de produits alimentaires, non nécessairement présents dans la publicité en question. De plus, ces consommations n’ont pas été liées à la faim déclarée des participants ou d'autres influences conscientes.

Concrètement :

Les publicités alimentaires ont une forte influence sur des comportements alimentaires – influence allant au-delà de la consommation de la marque en question.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, n’hésitez pas à prendre contact ou poser une question à un de nos psychologues.



Bibliographie:

Harris, J. L., Bargh, J. A., & Brownell, K. D. (2009). Priming effects of television food advertising on eating behavior. Health Psychology, 28(4), 404-413. doi:http://dx.doi.org/10.1037/a0014399





Consulter les articles dans la même thématique


Voir les articles similaires