3 services professionnels et plus de 200 articles
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Les femmes cougars sont-elles de plus en plus nombreuses?

Stéphanie Hannier



Selon une étude récente de l'université de Cardiff, le nombre de femmes cougars est limité et concerne principalement le monde du show business. 

Le terme « cougar » a été forgé par l'équipe de hockey sur glace canadienne des Canucks de Vancouver dans les années 80 pour désigner des supportrices plus âgées que les joueurs qui s'intéressaient à eux.

L'expression s'est ensuite répandue peu à peu jusqu’à être communément admise, dans les livres comme sur les sites de rencontres. Mais qu’en est-il vraiment de ces femmes cougar ? Sont-elles nombreuses ou serait-ce plutôt un cliché?

Selon une étude effectuée par les chercheurs de l'université de Cardiff Zoe Lawton and Paul Callister auprès de 22.000 femmes de 14 pays utilisant des sites de rencontres et intitulée « Older women-younger men relationships: the social phenomenon of ‘Cougars’. A research note. », le nombre de femmes cougars est limité et concerne principalement au monde du show business.

Rupture avec le passé 

Les chercheurs expliquent que les couples où la femme est beaucoup plus âgée que son partenaire masculin ont actuellement une grande importance dans les médias nationaux et internationaux et dans la culture populaire. Cela représente une rupture avec le passé quand l’homme était généralement le partenaire le plus âgé. L’analyse des données révèle que le nombre de couple où la femme est plus âgée que l’homme serait exagéré par les médias, même s’il s'agit néanmoins d'un groupe grandissant depuis les années 1980 pour ceux qui vivent ensemble dans les mêmes ménages.

Des aventures plutôt que des relations à long terme 

Cela dit, les chercheurs pensent que le nombre de couples où la femme est plus âgée qui forment des relations à long terme est beaucoup plus faible que le nombre de ces couples qui ont des relations à court terme. Une hypothèse explicative reste celle des raisons sociales et économiques pour la croissance de ce type de partenariat.

Toutefois, avec des femmes de plus en plus instruites, voire parfois plus que les hommes, il y aura inévitablement des couples où la femme est parfois mieux payée que son partenaire. S’il y avait une nouvelle croissance significative de ce type de couples, il est probable que le terme prédateur "cougar" plutôt négatif disparaîtrait ou se modifierait.

Mais de manière générale, l’étude montre que les hommes et les femmes restent traditionnels et que pour une relation à long terme, la femme recherche en priorité un homme aussi âgé ou plus âgé qu'elle, qui lui assure sécurité matérielle et affective.

L'homme, de son côté, est de plus en plus attiré l'âge venant par une compagne plus jeune. Ainsi le terme cougar ne correspondrait donc pas véritablement à l’évolution des rapports entre les hommes et les femmes.

Qu’en pense le sexologue Jacques Splaingaire ? 

"Le profil ressemble davantage à ceci : des femmes dont l’âge se situe dans une tranche couvrant grosso modo 40-55 ans. Ayant connu une vie de couple durant d’assez longues années, ayant un ou deux grands ados chez elles, financièrement autonomes, souvent soucieuse de leur apparence physique et prenant soin d’elles.  Nombre d’entre elles se disent prêtes à « refaire leur vie » mais ont connu quelques désillusions aux côtés d’hommes de leur âge au physique « jupelirisé », qui ont eux-mêmes quelques ados insupportables, et dont les petites « manies » et exigences les ont lassées.  Ces femmes, plus ou moins disponibles sentimentalement, tombent un jour sur un « gamin » de 25-30 ans (parfois moins) qui les embarque dans une exaltation d’adolescente, leur font l’amour en cachette à 5h du matin dans un endroit qu’elles n’imaginaient même plus … et elles débarquent chez moi, horrifiées d’être « une salope ».  Et leur malaise repose très souvent en premier chef sur une culpabilité envers la morale, notamment envers ce que vont penser leurs enfants … ou envers un compagnon « à qui elles n’ont rien à reprocher mais … » envers leurs vieux parents « qui ne l’ont pas éduquée comme ça » etc… Et en même temps, elles ont très souvent conscience que cette histoire est sans long avenir mais veulent quand même y croire … d’autant qu’il s’en trouve un certain nombre pour avoir connu leur premier orgasme, ou à tout le moins leur premier plaisir depuis longtemps lors de ce « dérapage dans leur vie» …  Bien sûr, la question n’est pas d’amener une personne à bouleverser sa vie, et celle des autres, pour aller jouer les hétaïres. Mais le travail consiste à les aider à assumer leur droit à vivre la vie qu’elles désirent et à choisir celle-ci. A asseoir leur liberté sur les bases de leur autonomie et leur indépendance. Et si la liberté n’a pas de prix … elle a un coût ! Et ce coût est le regard dont on croit être l’objet. 

Il ne me semble pas que les "cougars" soient en augmentation, en termes d’évolution du couple, mais à mon avis elles deviennent plus nombreuses à cause de l’évolution de l’autonomie et de l’indépendance des femmes… quand elles (re)deviennent célibataires !

Comme m’a dit l’une d’elles : « (…) J’ai par contre besoin de sentir sur moi les mains d’un homme qui me font me sentir vivante et belle. Comme je ne peux pas tout concilier, j’ai choisi ce dernier. Il a 23 ans, est fou amoureux, m’épuise deux nuits par semaine, étudie la philo et me parle de Kant, Kierkegaard ou Onfray… et pas de son chef de service ou de ce que je vais préparer pour souper ! Parce que ça … j’ai déjà donné ! »

Stéphanie Hannier est sexologue clinicienne et hypnothérapeute, elle travaille au centre paramédical Médéo de Huy et collabore au site masantesexuelle.com




Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande