Mais c'est quoi la durée idéale d'un rapport sexuel ?

Stéphanie Hannier

Mais c'est quoi la durée idéale d'un rapport sexuel ?

On pourrait la compter en obtention de plaisirs et d'orgasmes. Mais attention, il n'y a rien de moins idéal qu'une obligation d'atteindre le plaisir suprême ! Comment démêler tout ça ? Les conseils de Stéphanie Hannier, sexologue clinicienne*.

En matière de sexualité, la notion « d’idéal » est tout à fait relative, car nombreuses sont les possibilités et les préférences de chacun. Il est donc plus intéressant de parler de la durée « préférée » d’un rapport sexuel.

En effet, pour beaucoup de personnes, la durée préférée d’un rapport sexuel ne se compte pas spécialement en termes de temps, mais plutôt en termes d’obtention de plaisir(s) voire d’orgasme(s). Et l’on sait aujourd’hui que la notion même de plaisir se décline en une multitude de formes et d’accès.

Dès lors, il est plus indiqué de mettre en avant de grandes tendances observées en sexologie clinique. Au vu des dernières études réalisées, une femme aurait en moyenne besoin de 8 minutes pour atteindre l’orgasme, un nombre qui peut bien sûr varier selon qu’il y ait stimulation simultanée du clitoris ou non. Mais bien d’autres critères vont influer sur l’atteinte de l’orgasme.

Chez la femme comme chez l’homme, la sexualité évolue avec l’âge, en termes de « performances » comme de préférences. La moyenne d’âge d’atteinte de l’orgasme chez la femme est de 35 ans, ce qui signifie que la période qui précède peut être plus longue que 8 minutes, la femme cherchant son fonctionnement et ses préférences. Mais cela varie bien sûr selon l’histoire sexuelle de chaque femme, de son éducation sexuelle (positive ou non) à ses expériences sexuelles traumatisantes ou enrichissantes.

De son côté, l’homme apprend, au fil des années, à pouvoir maîtriser son excitation. Cela lui permet de pouvoir varier les plaisirs et permettre à sa partenaire d’avoir assez de temps pour atteindre un éventuel orgasme. Ce dernier n’étant bien sûr pas une obligation, mais bien davantage une possibilité. Parce qu’il n’y a rien de moins « idéal » qu’une obligation qui amène à la fois du stress, des pensées parasites qui peuvent justement retarder la venue de l’orgasme, voire de moins bonnes sensations sexuelles.

La durée « préférée » d’un rapport sexuel est donc certainement celle qui permet aux deux partenaires de se déployer, de retirer une satisfaction plus ou moins grande d’avoir pu donner ou recevoir de bonnes sensations, lesquelles engendrent un plaisir plus ou moins intense. Le secret réside dans le fait de pouvoir varier les plaisirs. Un rapport sexuel rapide, mû par une excitation intense peut être tout aussi excitant qu’un rapport à vitesse plus lente mais qui fait suite à de longs préliminaires. Tout est une question d’envie du moment, à partager et à ajuster à celle du/de la partenaire, bien sûr.

 

* Stéphanie Hannier est sexologue clinicienne et hypnothérapeute, elle travaille au centre paramédical Médéo de Huy et collabore au site masantesexuelle.com




Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande