Plus de 200 articles et 3 services professionnels
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Connaissez-vous votre fréquence sexuelle idéale ?

Stéphanie Hannier



Il s’agit certainement de la question la plus en vogue et la plus récurrente dans la sexualité quotidienne. Mais sa réponse est bien plus complexe ! Les pistes de Stéphanie Hannier*, sexologue clinicienne.

La fréquence des rapports sexuels dans un couple dépend de nombreux facteurs : l’âge des partenaires, l’âge du couple, le fait d’être en couple ou non, les évènements de vie récents (mariage, accouchements, deuils, etc), l’état psychologique des partenaires et bien d’autres facteurs encore.

Tous ces facteurs ont pour conséquence que l’un des premiers critères que les sexologues et thérapeutes vont regarder est celui de la satisfaction personnelle. En effet, la question n’est pas tellement de savoir si votre fréquence de rapports sexuels est élevée, mais plutôt si celle-ci vous convient, à vous et votre partenaire (si vous êtes en couple).

Et si ce n’est pas le cas ? Tout est une question de causes… et de conséquences.

Est-ce que votre fréquence sexuelle a diminué il y a peu de temps, où est-ce un problème plus vieux ? Est-ce que l’un de vous deux s’en plaint ? N’avez-vous dès lors plus aucun rapport sexuel du tout, ou en avez-vous « juste » moins ?

Selon les réponses apportées à ces questions, une prise en charge thérapeutique peut être envisageable, mais bien souvent une bonne conversation peut être salvatrice : avez-vous déjà demandé à votre partenaire si votre fréquence sexuelle le satisfaisait ?

Et puis bien sûr, quand la fréquence sexuelle n’est pas anormalement peu élevée (c’est-à-dire plusieurs mois sans rapport sexuel), et/ou qu’elle vous convient plus ou moins, posez-vous la question de la « qualité » du rapport sexuel.

En effet, une bonne fréquence c’est intéressant (parce que cela aide le corps à ressentir plus de sensations et à en redemander notamment), mais une bonne « qualité » c’est mieux. Si vous ne trouvez pas que vos rapports sexuels sont exaltants, du moins satisfaisants, vous risquez d’y penser moins souvent ou d’en avoir moins souvent envie (CQFD). C’est une des raisons qui expliquent la diminution de la fréquence sexuelle.

Sont également répertoriées le manque de fantaisies ou de variétés sexuelles (ce que certains sexologues assimilent au fait de manger toujours le même plat), une moins bonne entente dans le couple, une diminution voire une disparition des sentiments amoureux, etc.

Alors, ne faites pas l’amour juste pour ne pas le perdre, mais ne perdez pas non plus l’envie d’amour….et surtout faites l’amour à vous y perdre !

* Stéphanie Hannier est sexologue clinicienne et hypnothérapeute, elle travaille au centre paramédical Médéo de Huy et collabore au site masantesexuelle.com




Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande