Sexe et ménopause: le tableau est-il totalement noir ? Pas du tout !

Sexe et ménopause: le tableau est-il totalement noir ? Pas du tout !

C'est une période délicate pour les femmes mais aussi pour les couples. Une chronique qui dédramatise de Stéphanie Hannier*, sexologue clinicienne.

La science définit la ménopause comme l’arrêt de sécrétion des hormones sexuelles ovariennes (estrogènes et progestérone). On dit qu’il s’agit de la « mise au repos » des ovaires. Elle se constate en général chez les femmes qui sont proches de la cinquantaine.

Les signes classiques sont l’arrêt des règles, mais il existe d’autres manifestations plus inconfortables comme des bouffées de chaleur, transpirer abondamment pendant la nuit, douleurs aux seins, et de la sécheresse vaginale. Ce dernier point est particulièrement difficile pour les femmes. En effet, la baisse d’oestrogènes rend la muqueuse vaginale plus sèche et plus fragile. Cela peut provoquer des douleurs lors de l’introduction du pénis.

En plus, si l’atteinte de l’orgasme demeure à la ménopause, le besoin sexuel peut diminuer (sauf chez certaines femmes dont le taux de testostérone - hormone du désir – est plus important quand celui des hormones féminines quand celles-ci déclinent).

Que faire alors pour garder une sexualité au top ? Le tableau est-il totalement noir ? Pas du tout !

En effet, il existe différents traitements hormonaux qui sont à discuter avec son médecin généraliste. Ils consistent à administrer des oestrogènes sous forme de comprimés, patch, gel ou injection, à quoi on peut associer l'usage d'une pommade aux oestrogènes à appliquer au niveau du vagin.

A côté de ceux-ci, il est important de préciser que la ménopause présente des avantages non négligeables. Comme quoi, la sexualité a des avantages à tout âge sur le plan érotique !

En effet, le premier avantage est que les femmes n’ont plus de règles et que pour beaucoup, cela représente une véritable libération face aux douleurs menstruelles et autres inconforts classiques (ex : douleurs dans le bas du ventre).

Cela signifie également que le couple peut mettre définitivement de côté le risque d’une grossesse qui n’est souvent plus désirée aux environs de la cinquantaine. C’est un deuxième avantage intéressant.

Enfin, la ménopause est souvent vue comme la symbolique d’un « nouvel âge ». Souvent, les enfants sont partis ou prêts à partir, les années de travail se décomptent et de nouveaux projets émergent (les voyages, une seconde résidence dans le sud, les petits-enfants…). La sexualité également se voit attribuée une nouvelle place car on a (enfin) le temps de s’y consacrer.

C’est donc l’occasion d’écouter son corps et ses envies qui, comme le temps, passent et changent, mais également l’occasion d’essayer de nouveaux jouets érotiques et lieux inédits. C’est important car ses essais et nouvelles tentatives permettent de s’accorder plus facilement aux changements corporels (entre autre physiologiques), et d’évoluer avec ceux-ci. Un bon exemple est certainement les lubrifiants qui, bien qu’ils soient utiles à tout âge, peuvent ici trouver une double place à la fois dans des jeux érotiques mais aussi dans le confort qu’ils apportent face à un corps changeant.





Consulter les articles dans la même thématique


Voir les articles similaires