3 services professionnels et plus de 200 articles
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Les ados et l'amour

Vanessa MOERLOOS



« Ils sont tous pareils ! » , « Jamais plus je ne tomberai amoureuse ! » , «  … ».

 

Qui n’a pas déjà entendu ces mots, ces plaintes, ces soupirs ? Qui n’a pas déjà vu ces regards emplis d’une tristesse telle que l’on se sent impuissant, que l’on soit un parent, ami ou professionnel ?

L’adolescence est le temps des premiers émois amoureux, « le temps de rencontre avec les premières expériences amoureuses et sexuelles » (Mansart, 2009) mais aussi des premières déceptions amoureuses.

Avant d’être des adolescents, ces jeunes étaient des enfants qui ont grandi au sein du premier lieu d’attachement qu’est la cellule familiale. C’est en effet dans le milieu familial que leur sont véhiculés et inculqués les affects, les valeurs, les croyances et les attitudes qui leur procurent un sentiment de sécurité. De ces attachements découlent une image d’eux-mêmes qui soit suffisamment positive que pour pouvoir témoigner de l’empathie et de l’affection envers autrui. Alors que l’enfant âgé de 3 à 5/6 ans vit une histoire d’amour fantasmatique avec ses parents (stade œdipien), il y renonce à partir de l’âge de 7 ans pour diriger ses pulsions psychosexuelles vers l’extérieur au travers l’apprentissage de la lecture, de l’écriture (période dite de latence), … . Apparaissent alors des sentiments de tendresse et de respect à l’égard des imagos parentaux, ainsi que l’extension de la problématique œdipienne en dehors de sa famille. 

Une fois dans la période pubertaire, ces adolescents sont confrontés à des modifications physiques qu’ils vivront chacun à leur façon et qui marquera ainsi leur entrée dans la puberté. Durant cette période va surgir la découverte du désir, de l’élan sexuel, des fantasmes, des rêveries érotiques, des premiers émois amoureux (Solano, 2010).

Lafortune (1987) cité par Laforest et Paradis (1990) présente les quatre facteurs que recouvre le développement psychosexuel du jeune à savoir :

-         La puberté qui entraîne un bouleversement de l’image corporelle ;

-         La vie affective qui devient plus intense ;

-         L’action qui prévaut sur l’expression verbale ;

-         Le jugement moral qui est à se consolider.

Comme abordé dans l’entame de cet article, les amours adolescentes renvoient aux modes d’attachement édifiés durant l’enfance du jeune, qui structurent la façon d’aborder un partenaire et de saisir les tentatives de rapprochement exprimées par l’autre (Claes, 1991). De ces amours vont découler de troublantes émotions, des expériences variées, et provoquer divers sentiments tels que la joie, l’euphorie, la souffrance, la peur, la jalousie. Aussi, elles vont favoriser la montée du désir, de l’élan sexuel, l’apparition de fantasmes et de rêveries érotiques (Solano, 2010).

Il est cependant courant que ces jeunes gens vivent un chagrin d’amour. L’état d’euphorie dans lequel ils se trouvaient alors se transforme en désarroi profond qui demande de la part des proches une présence - une attitude bienveillante – une écoute attentive. En effet, durant cette période douloureuse, ils se sentent rejetés, vides de toutes émotions, désemparés, d’autant plus qu’ils idéalisaient ce premier amour ; la désillusion n’en est que plus terrible. L’ensemble de ces sentiments doit alors être pris avec sérieux par l’entourage du jeune pour l’aider au mieux à dépasser ce cap sans pour autant s’immiscer dans son jardin secret ni être envahissant et infantilisant (Humbeeck, 2013). L’auteur ajoute qu’il est même nécessaire de ‘faire circuler la parole en-dehors de la maisonnée’ pour que l’adolescent puisse se sentir reconnu dans sa souffrance par des parents éloignés tels qu’un cousin, une marraine, les grands-parents.

Finalement, pas encore adulte mais plus tout à fait enfant, l’adolescent balance entre le besoin de ses parents et son besoin d’autonomie ; l’adolescence est un âge contradictoire où le rejet de l’adulte est à la mesure du besoin que l’adolescent en a (Jeammet, 2009). Tant la séparation parents-enfant est nécessaire pour le laisser grandir vers l’âge adulte, tant le chagrin d’amour lui permet aussi de grandir vers l’âge adulte. Dans ce contexte, les parents resteront à l’écoute de leur enfant en veillant à ne pas banaliser son chagrin d’amour et en restant attentif à son non verbal (silence prolongé, repli sur soi, inappétence, absence de toute envie de voir les amis/de se connecter aux réseaux sociaux, …). Ils seront vigilants à ne pas le remettre en question ni à faire un parallèle avec leurs propres déceptions amoureuses d’antan puisque le propre de l’adolescence est de rejeter les imagos parentaux pour partir à la conquête de l’autonomie (Coslin, 2006, 2010).



Bibliographie:

- Claes, M.(1991), L'expérience adolescente. Liège: Mardaga. In Coslin G., P. (2006, 2010), Psychologie de l'adolescent. Paris: Armand Colin. 3ème édition. - Coslin G.,P. (2006, 2010), Psychologie de l'adolescent. Paris: Armand Colin. 3ème édition. - Humbeeck, B. (2013), Un chagrin d'amour peut aider à grandir. Odile Jacob. Article disponible en ligne à l'adresse suivante: http://www.psychanalysemagazine.com/psycho-jeune-et-depressif-quelles-solutions.html - Jeammet, P. (2009), Paradoxes et dépendance à l'adolescence. Ministère de la Communauté française. Temps d'arrêt - Lectures. Yapaka. - Laforest, S. & Paradis, R. (1990), Adolescents et délinquance sexuelle. Criminologie, vol.23, n°1. - Lafortune, D. (1987), Colloque provincial sur les abus sexuels. Trois-Rivières. In Laforest, S. & Paradis, R. (1990), Adolescents et délinquance sexuelle. Criminologie, vol.23, n°1. - Mansart, M.-H. (2009), Avatars actuels du lien amoureux adolescentaire. In De Neuter, P. & Frogneux, N. (2009), Violences et agressivités au sein du couple - Pour mieux intervenir dans la clinique, vol.2.LLN: Academia Bruylant. - Solano, C. (2010), Les trois cerveaux sexuels - Entre pulsion, émotion et réflexion: comment vivre sa sexualité. Paris: Robert Laffont. - http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Les-chagrins-d-amour-font-grandir-les-ados-2013-07-02-981285.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande