Plus de 200 articles et 3 services professionnels
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Je ne me sens pas belle - Les enjeux de l'image corporelle dans la vie sexuelle

Aurore André



« J’me sens pas belle »

Les enjeux de l’image corporelle dans la vie sexuelle

 

J’me sens pas belle, je suis trop grosse, comment pourrais-je plaire à un homme, qu’est-ce qu’il pourrait bien me trouver …

Si vous partagez ces pensées, c’est que, comme beaucoup de femmes, vous avez une image corporelle négative. L’image corporelle, c’est l’image de votre corps que vous formez dans vos pensées. Autrement dit, c’est la vision que vous avez de votre propre corps.

Cette image se construit à partir de divers sources : dans l’enfance par l’environnement familial, l’environnement scolaire, à travers les discours entendus mais aussi les actes donnés mais encore par l’environnement culturel dans lequel nous évoluons.

Ainsi, dès le plus jeune âge, nous sommes exposés à des normes de beauté dictées par les différents vecteurs de socialisation culturelle : les magazines, la télévision, le cinéma et même les jouets comme la Barbie, par exemple, nous apprennent ce qui est féminin ou masculin, ce qui est attirant ou non, ce qui est beau ou laid, et même s’il faut être grand ou petit et mince ou gras. 

Aujourd’hui, le modèle esthétique de la femme vanté par ces vecteurs, celui du mannequin, est celui d’une « femme » qui ressemble plus à une jeune fille voire au garçon mince. Mais ce modèle est irréaliste : sa masse corporelle est inférieure au poids santé, il présente une masse adipeuse insuffisante et s’éloigne des proportions du corps féminin adulte dont les hanches sont plus développées que les épaules, condition permettant l’accouchement. Le corps culturel s’oppose donc au corps biologique de la femme.

Pourtant, l’image corporelle se construit en comparaison à ce modèle culturel. C’est ainsi que l’on entend une grande part de femmes se dire trop grosses, même lorsqu’elles ont un poids « santé ». La conséquence de ce modèle sur l’image corporelle des femmes est donc bien une perception déformée de leur propre corps et ainsi une image corporelle négative.

Malheureusement, une image corporelle négative, c’est également souvent une estime de soi diminuée : on ne s’aime pas assez, on perd confiance en soi … et notamment, on perd confiance dans les relations avec le partenaire ou le partenaire potentiel.

Comment oser séduire ou même penser être séduisante lorsque l’on se trouve grosse et moche ? Comment se dévoiler à l’autre dans un rapport intime si l’on a si peu d’estime et d’égard pour son corps ? Et si l’on arrive tout de même jusqu’au rapprochement intime, comment être pleinement dans le ressenti, le désir, le partage des corps et le plaisir si l’on focalise sur ses « défauts » ?

Vous le voyez, l’image corporelle a un impact non négligeable dans la vie sexuelle et relationnelle. Il ressort même que « les femmes qui apprécient moins leur image corporelle ont tendance à avoir moins de désir, d’excitation, de plaisir, d’orgasmes et de satisfaction sexuelle. Elles évitent les situations sexuelles, sont moins affirmatives et ont plus de comportements à risque » [De Carufel, 2013, p. 47]. Alors que celles qui possèdent une image corporelle positive vont vivre une sexualité plus épanouie dans sa globalité et ce, quel que soit leur indice de masse corporelle. Ainsi, ce qui se joue ici, ce n’est pas le poids qu’indique la balance mais bien l’idée qu’on s’en fait !

Par conséquent, Mesdames, ne restez pas seules avec cette image déformée de vous-même et les barrières qu’elle engendre dans vos vies relationnelles et sexuelles. Le sexologue peut vous aider. Différents outils pourront être utilisés. D’une part pour vous aider à reconstruire une estime de vous plus positive, car l’on sait qu’une estime de soi positive facilite le développement d’une image corporelle saine. D’autre part pour prendre distance avec le modèle culturel en vigueur et porter un regard bienveillant sur ce corps qui est le vôtre, mais encore pour vous aider à revaloriser ce corps, le rendre désirable, le sublimer et le faire correspondre à votre idéal de féminité. Et enfin, pour vous aider à vous réapproprier ce corps, l’érotiser, le ressentir et reconnaître ses signaux de désir !

Les sentiments que vous éprouvez en termes d’image corporelle ne seront pas pris à la légère, nous avons conscience de l’impact et du poids qu’ils peuvent avoir sur votre vie, nous sommes là pour vous aider !

 

Aurore André. 



Bibliographie:

Bibliographie ANDRÉ C. et LELORD F., L’estime de soi. S’aimer pour mieux vivre avec les autres, Odile Jacob, Paris, 2008. BOURQUE D., A dix kilos du plaisir. Impact d’un modèle esthétique irréaliste sur la vie intime des femmes, Sexologie actuelle, vol. 5, N°2, janvier 1997, p. 4-7. DE CARUFEL E. et DIONNE H., Sexologie : quoi de neuf ?, Réalités en gynécologie-obstétrique, N°168, mars/avril/mai 2013. GAGNIER N., Le développement de l’image corporelle. Le pouvoir de la prévention des parents, Psychologie Québec, mai 2006, p. 25-27.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande