J'ai peur de ne pas lui plaire...

Jacques Splaingaire

J'ai peur de ne pas lui plaire...

Bien sûr, en matière de sexualité, on considère souvent … « qu’il y a déjà un(e) partenaire »
 
Toutefois, pour avoir un(e) partenaire, il faut l’avoir rencontré(e), lui avoir plu, et  l’avoir séduit(e) !
 
Or, la peur de ne pas plaire - à ne pas confondre avec le seul stress/angoisse de performance -  est bel  et bien un stress très invalidant, qui risque bien de perturber la sexualité, voire l’entraver ou , plus radicalement encore, l’empêcher.
 
La capacité à séduire entre donc bel et bien en ligne de compte pour une sexualité épanouie…
 
Or, si chacun d’entre nous rêve d’avoir la désinvolture classieuse de Georges Clooney  ou le sex-appeal naturel d’une Jennifer Aniston ou Sophie Marceau … nombre d’entre nous se sentent  loin du compte…
 
A tort, car tout s’apprend ! Et il ne s’agit pas tant « d’apprendre à plaire » que d’apprendre à connaître et repérer ce qui nous plaît chez l’autre, et ce qui lui plaît chez nous !
 
En effet, « L’attirance réciproque chez deux individus résulte d’un marché inconscient entre deux cerveaux préprogrammés pour chercher l’autre, et entamer une histoire à deux, ce qui ne correspond pas tout à fait aux contes et légendes qui ont fourni à chacun de nous un idéal irréaliste du comportement amoureux »[1]
 
Il faut bien comprendre que « plaire » est une notion relativement abstraite, et que chacun d’entre nous est sensible à de multiples « signaux » qui ne relèvent pas des seuls canons de la beauté, loin s’en faut.
 
Bien sûr, l’homme moderne, vivant dans les grandes villes ne réagit plus exactement comme un campagnol ou comme notre ancêtre australopithèque, mais il s’est adapté. Il s’est adapté à ses nouveaux environnements successifs.
 
Et les stratégies de séduction font partie de ces  adaptations.
 
L’approche sexocorporelle de Jean-Yves Desjardin s’appuie sur l’unicité corps-cerveau, de même d’ailleurs que l’approche sexofonctionnelle. Thomas d’Aquin, au XIIIème S. disait déjà « Il n’y a rien dans la conscience, qui ne passe d’abord par les sens ». L’intégration de cette notion permet d’appréhender le concept que « plaire » relève bel et bien de la façon dont chacun  va être conscient de ses sens et de la manière dont « l’autre » les interprète.
 
Bien sûr, le choix du/de la partenaire va faire l’objet d’un déterminisme social, comme l’expliquent fort bien Bozon et Heran  [2]. On se choisit souvent au sein de structures socioculturelles compatibles, mais au sein même de ces structures de répartition, il faut que le jeu de séduction opère pour que se forment les couples.
 
C’est là que les attitudes, les comportements, le langage verbal et non verbal vont se montrer déterminants, et si certain(e)s ont un « talent naturel de séducteur », il est évident qu’apprendre les bases de ce langage va fortement diminuer, voire éradiquer le stress dû à « la peur de ne pas plaire » qui est en fait lui-même induit par « la croyance de ne pas savoir comment faire ».
 
De nombreuses études ont été menées depuis une cinquantaine d’années, et si on constate par exemple que les hommes recherchent plutôt d’abord la beauté et la santé chez une femme, et ces dernières recherchent davantage  le confort matériel [3], les choses ne se limitent, fort heureusement, pas à cela ! On verra par exemple qu’un homme d’aspect dominant semble davantage attirer les femmes, toutefois cela ne signifie pas « macho » ni brutal et que c’est la perception qui compte davantage que la réalité. Apprendre à adopter des attitudes affirmées deviendra donc un élément de séduction [4]   ... pour autant qu'on ait également appris à les moduler en fonction du contexte.
 
Un petit contact tactile facilitera très souvent l’acceptation d’un N° de téléphone ou d'un rendez-vous par exemple (Gueguen 2004-2005), un regard suffisant appuyé mais pas intrusif amènera un sourire , une attitude désinvolte mais pas avachie permettra de sourire de façon agréable …et de nouer contact.
 
En fait, nous savons tout cela au fond de nous … mais  nous l’avons souvent oublié car notre culture déconnecte notre corps de notre cerveau.
 
Eliminer ces ignorances et réhabiliter la lecture corporelle et  réapprendre les attitudes qui parlent, font donc partie du travail destiné à éliminer la peur de ne pas plaire, et le stress de ne pas oser.
 
 
QUE FAIRE ?
 
Si la peur de ne pas plaire vous met en difficulté, au point de ne pas « oser », cela s’apprend. Cela s’apprend d’autant plus facilement qu’il s’agit de gestes et  attitudes « naturels » (au sens de « propres à la nature ») mais que nous avons rangés au fond de notre armoire à souvenirs d’hommes civilisés. Si vos lectures à ce sujet ne vous ont pas semblé suffisantes, quelques consultations avec un(e) sexologue formé(e) à la notion corps-cerveau sera probablement à même de vous aider.
 
 
[1] VINCENT L. (2007) Petits arrangements avec l’amour. Ed.Odile Jacob : Paris
 
[2] BOZON M. HERAN F.(2006) la formation du couple. La Découverte : Paris
 
[3] SCHACKELFORD T.K., SCHMIDT D.P., BUSS D.M. (2005)” Universal dimensions of human mate preferences” Personality and individual Differences, 39, 447-458
 
[4] SADALLA E.K., KENRICK D.T., VERSHURE B. (1987) “Dominance and heterosexual attraction” Journal of Personality  and Social Psychology, 52, 730-738


Bibliographie:

GUEGUEN N. (2007)100 petites expériences de psychologie de la séduction. Dunod: Paris VINCENT L. (2007) Petits arrangements avec l’amour. Ed.Odile Jacob : Paris BOZON M. HERAN F.(2006) la formation du couple. La Découverte : Paris EL FEKI M., DESJARDIN Y., CREPAULT C., BUREAU J. (2007) La sexothérapie. De Boeck :Bruxelles

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande