Les rapports sexuels après l'accouchement

Sophie Allard

Les rapports sexuels après l'accouchement

La sexualité après l'accouchement dépend de nombreux facteurs, tant physiques que psychiques, sociaux et culturels.

Suite à l'accouchement, il existe certains problèmes sexuels. Selon une étude menée en 2008 (Abdool et al.), les plaintes les plus fréquentes sont la douleur et la baisse du désir sexuel. Ces problèmes sont normaux, compte tenu des circonstances, et s'estompent  avec le temps.

On pourrait penser que le mode d'accouchement (naturel, médicalisé ou par césarienne) influence beaucoup la sexualité post-accouchement. Effectivement, il existe des variations durant les quelques premiers mois, plus aucune différence n'est constatée après 12 mois (Klein et al., 2009).

Selon Dumon et Bernard (2010), il faut 8 semaines environ pour que l'utérus retrouve ses dimensions pré-grossesse et soit cicatrisé. Passées 5 à 10  semaines, il est à nouveau possible pour la plupart des couples d'avoir des rapports avec pénétration sans danger.
Cependant, quand une femme a subi une déchirure ou une épisiotomie, il faut compter avec le temps de cicatrisation. La sexualité redevient normale environ 9 mois après l’accouchement. Il en va de même pour le désir sexuel. Il est plus faible suite à l'accouchement mais redeviendrait normal après une dizaine de mois. La lubrification sexuelle est très diminuée dans les 3 premieres mois après l'accouchement, tout comme le désir sexuel en général. Quant à l'allaitement, selon Dumon et Bernard (2010), il provoque une diminution des hormones responsables de la lubrification vaginale et une augmentation de la prolactine responsable d'une inhibition du désir sexuel féminin pendant 3 mois minimum.

Par ailleurs, la reprise d'une vie sexuelle dépend aussi de l'envie de reprendre une sexualité « pour le plaisir », détaché du désir d'avoir un enfant mais aussi de la possibilité de reprendre une telle sexualité. En effet, les jeunes parents font souvent face à beaucoup de stress, de distractions et de fatigue, autant d'éléments néfastes pour leur vie sexuelle. La sexualité après l'accouchement dépend aussi beaucoup de l'image et de la confiance en soi de la mère. En effet, son corps a changé et l'étiquette « parent » peut peser lourd dans la perception de soi et de l'autre. Cependant, une étude menée auprès de 200 jeunes pères français (Fabre-Clergue) a montré que, bien que de nombreuses femmes s'inquiètent de l'image qu'elles donnent à leurs conjoints, ceux-ci affirment que le désir sexuel qu'ils avaient pour elles n'a pas changé suite à la grossesse.

Si vous désirez en connaître davantage sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter via notre site internet www.masantesexuelle.com

 



Bibliographie:

Abdool, Z., Thakar, R., Sultan, A. (2009). Postpartum female sexual function: A review/ European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology. Klein, K., Worda, C., Leipold, H., Gruber, C., Husslein, P. & Wenzl, R. (2009). Does the Mode of Delivery Influence Sexual Function after Childbirth? Journal of Women's Health, Vol. 18(8), p. 1227-1231. Dumon, B. & Bernard, P. (2010). Le désir sexuel dans le post-partum. Louvain med, Vol. 129(9), p. 78-81.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande