3 services professionnels et plus de 200 articles
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Découvrir son clitoris

Stéphanie Hannier



Le clitoris ne se résume pas au bouton visible ; les 9/10 de celui-ci sont internes et invisibles. Le gland du clitoris est à demi recouvert par un capuchon qui peut glisser sur lui et qui est fait de la réunion des deux petites lèvres ou nymphes (fines membranes doublant l'intérieur des grandes lèvres). Il a la taille d'une myrtille, à savoir 3 à 6 mm. Quand il est excité, il grossit jusqu'à 6 voire 10 mm. En-dessous du gland se trouve un fin filet qui va se fixer sur les nymphes : les freins du clitoris. Au-dessus du gland et vers le haut de la vulve se trouve la tige, mince cylindre roulant sous la pulpe qui se divise en deux racines qui s'écartent et se recourbent pour aller s'insérer sous le rebord de l'os du bassin.

Le clitoris contient des tissus érectiles prêts à se gorger de sang en cas d'excitation (turgescence) et porte des capteurs sensitifs très particuliers et très nombreux. Quand le clitoris s'érige au maximum, il rentre sous sa capuche et disparaît en partie au regard et au doigt. Malgré ce piège pour l'homme, il est toujours là et il faut continuer de le stimuler. A la surface des muqueuses recouvrant le clitoris se trouve une constellation de capteurs sensitifs chargés d'enregistrer les sensations de tous ordres. Le pénis et le clitoris sont tous deux pourvus de corpuscules de Kraus, spécialisés dans l'élaboration du plaisir sexuel. Le clitoris en possède plus que celui du pénis pourtant 20 fois plus gros : 8000 contre 4000.

Les effets de l'excitation clitoridienne : turgescence de l'ensemble du sexe (les tissus érectiles du système clitoridien, du vagin et des plexus périurétraux s'engorgent), lubrification (du vagin d'abord, des glandes de Bartholin située dans la vulve ensuite), la transformation en montgolfière de la cavité vaginale (l'entrée du vagin et son tiers inférieur se resserrent tandis que le fond se dilate), l'ascension de l'utérus (entraînant ainsi la remontée des culs-de-sac vaginaux alors distants de 12cm de l'orifice vaginal), les contractions rythmées des muscles du périnée, l'orgasme et enfin la détente. 

 

Concrètement :

  • La femme doit se découvrir au préalable ; elle pourra d'autant mieux jouir et guider son/sa partenaire.
     
  • Les femmes ressentent un orgasme plus superficiel, plus en surface avec le clitoris.
     
  • L’orgasme ne concerne que le clitoris et la vulve mais peut aussi irradier dans le vagin, le périnée, l'anus et le bassin même.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce sujet. N'hésitez pas à prendre contact ou poser une question à un de nos sexologues.



Bibliographie:

LELEU G., “Les secrets de la jouissance au féminin”, Ed. Leduc, 2011.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande