Les 6 phases de l'orgasme

Stéphanie Hannier

Les 6 phases de l'orgasme

L'orgasme se compose de six phases. Voici la manière dont il se déroule chez la femme :

1) Phase de désir : le coeur cogne, la tension s'élève, les tissus érectiles de la vulve et du vagin commencent à se remplir , le vagin perle quelques gouttes de rosée, une sensation d'un creux qui aspire à être pénétré, rempli.

2) Phase d'excitation et plaisir montant : la vulve, le clitoris et le vagin commence à se dilater (véritables éponges vasculaires). En cas d'excitation l'artériole s'ouvre amenant un flux accru de sang dans la vacuole tandis que la veinule se ferme empêchant le sang de partir. Le sang est donc coincé dans la vacuole qui gonfle, ce qui amène la totalité de la zone sexuelle à faire de même : c'est l'intumescence ou la turgescence (visible chez l'homme et intime chez la femme). Elle est source de volupté car d'une par la congestion des organes sexuels de la femme lui donne une impression de tension plaisante, et d'autre part la congestion rend les organes sexuels hypersensibles. Les seins gonflent, leurs aréoles se soulèvent et prennent une teinte plus foncée, la peau rougit et chauffe sur toute sa surface ou par tâches. Le coeur bat plus fort, la tension artérielle augmente et la respiration s'accélère. Pour que l'excitation soit optimale lors de cette phase, il faut que le/la partenaire procure les meilleures caresses  (rôle des préliminaires).

3) Phase de lubrification ou mouillure : des perles de rosée apparaissent sur la paroi du vagin et se rejoignent pour former un film continu dont le but est de favoriser le glissement du pénis. Il s'agit d'une transsudation et non d'une sécrétion. Le liquide est clair et aqueux comme de l'eau de roche et apparait très vite : une femme désirante peut mouiller en dix à trente secondes, donc aussi rapidement qu'un homme bande.

4) Phase d'excitation et de plaisir en plateau : l'excitation et le plaisir arrivent à un haut niveau et s'y maintiennent selon une ligne plateau. L'intumescence est maximale, les organes sexuels sont gonflés à bloc. Pour la lubrification, le relais est pris par les glandes de Bartholin situées dans la vulve de chaque côté du vagin et sécrétant un liquide un peu plus muqueux.

5) Phase orgasmique : le rythme respiratoire de la femme s'accélère, la respiration se suspend quelques secondes (l'apnée annonciatrice), sa voix se tait, son corps se tend. Puis l'apnée cède, un cri fuse et le corps se déchaîne : c'est l'orgasme. La plaisir, qui grimpe à la verticale vers un pic, varie d'intensité selon le point de départ d'excitation (clitoris, coït, ...), selon les jours, les êtres et leur état. Les irradiations varient également car soit le plaisir se cantonne aux organes sexuels soit il envahit une partie plus ou moins grande du corps. Au niveau des muscles du périnée (amas de muscles entrecroisés constituant le fond du bassin et allant du pubis au coccyx ; le muscle le plus actif étant le “muscle pubo-coccygien” ou “muscle du bonheur”), il y a des contractions rythmiques typiques de l'orgasme. Les contractions du périnée et donc de ce fameux muscle ont une intervalle de 0,8 secondes. Un orgasme léger correspond à trois ou quatre contractions, un fort à 12 ou 15 contractions. Au niveau du vagin, resserrement de son tiers inférieur dû à la contraction de plusieurs muscles. L'utérus lui se met à monter et à descendre et se contracte comme pour accoucher ; ces contractions ne se produiraient que pour des orgasmes dits “profonds”. Au niveau du mamelon, son micro-muscle se contracte en faisant pointer le téton, ce qui constitue un témoin persistant de l'orgasme. Au niveau de la musculature de l'ensemble du corps, tout le corps se raidit soudain, restant immobile le temps de l'orgasme.

6) Phase de détente : les tissus érectiles se vident très lentement de leur sang  alors que l'homme débande en quelques minutes. Les femmes n'ont pas de phase réfractaire (= phase durant laquelle l'homme ne peut avoir de rapport sexuel avec pénétration) contrairement à l'homme, sans doute dû au fait que leur intumescence subsiste longtemps. Aussi peuvent-elles avoir d'autres orgasmes si elles le désirent, dans les minutes qui suivent. Parfois les orgasmes s'enchaînent, constituant ainsi une transe orgasmique. La femme a donc une capacité multi-orgasmique, laquelle se heurte à la phase réfractaire de l'homme. L'homme doit donc apprendre à maîtriser on éjaculation pour faire l'amour “sans fatigue et sans limite”.

Il est important de préciser que l'orgasme se définit par une décharge physiologique (explicitée ci-dessus) vécue dans du plaisir.

Beaucoup de femmes resentent un plaisir intense lors du rapprochement intime mais pas de décharge physiologique. Il n'y a évidemment pas d'obligation à obtenir un orgasme lors de chaque échange sexuel.

 

Concrètement :

- L’'orgasme fonctionne comme un arc-réflexe :

Stimulation d'une zone sensible érogène → influx sensitif vers les centres du plaisir du cerveau → centre réagit en ordonnant à certains muscles d'avoir à se contracter (ex : périnée).

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce sujet. N'hésitez pas à prendre contact ou poser une question à un de nos sexologues.



Bibliographie:

LELEU G., “Les secrets de la jouissance au féminin”, Ed. Leduc, 2011

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande