3 services professionnels et plus de 200 articles
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


La sexualité au-delà du cancer du sein

Rédacteur Masantesexuelle



Selon une estimation faite par le Registre National de la Santé (2004-2005), on décèlerait environ 45000 nouveaux cas de cancer par an en Belgique. Par ailleurs, on estime que 30 % des cancers féminins sont des cancers du sein.
Le diagnostic d’un cancer est un évènement de vie qui va bouleverser l’équilibre du patient, mais également celui de son entourage, et plus particulièrement celui de son conjoint qui sera, dans la plupart des cas, son preneur en charge principal. Le patient et son entourage vont en effet devoir faire face au stress intense engendré par la maladie, mais également devoir réajuster leur vie quotidienne, leurs projets, et leur avenir.
 
Dans le cas d’un cancer du sein, l’impact sur la vie de la femme est double. D’une part, il y a un impact physiologique (la mutilation du sein, les traitements ainsi que les effets secondaires qui y sont associés) et d’autre part, un impact psychologique (anxiété, détresse émotionnelle ou encore impact sur l’image du corps).
 
La maladie cancéreuse a des conséquences sur la condition physique ainsi que sur le bien-être psychologique, et peut entraîner des dysfonctions sexuelles. Dans le cas précis du cancer du sein, il existe un impact double de la maladie sur la sexualité. D’une part, la mutilation du sein a un impact sur l’image du corps des patientes pouvant avoir pour conséquence une altération de la sexualité. D’autre part, les traitements, les effets secondaires qui y sont associés et la détresse suscitée par ceux-ci ont une influence sur la vie sexuelle des patientes.
 
Le cancer du sein est susceptible d’affecter trois domaines de la sexualité féminine : l’identité sexuelle, la fonction sexuelle, ainsi que la relation sexuelle. Le premier de ces domaines – l’identité sexuelle – comprend la féminité, la maternité, l’érotisme, et le rôle social, qui peuvent être affectés par la maladie cancéreuse. Le second domaine – la fonction sexuelle – est ici défini comme l’ensemble des symptômes sexuels les plus fréquemment rencontrés lors d’une affection cancéreuse, à savoir : une perte de libido, des troubles de l’excitation, de la dyspareunie, une perte de satisfaction, etc. Enfin, le dernier domaine – la relation sexuelle – intègre la relation de couple ainsi que la sexualité des partenaires qui peuvent être mises à mal par la maladie.

La sexualité est donc un domaine qui peut être extrêmement modifié par la maladie cancéreuse, tout particulièrement lorsque celle-ci touche une zone érogène.
 
Par ailleurs, on constate qu’il existe encore à l’heure actuelle une difficulté à aborder le thème de la sexualité avec les patients cancéreux. Pourtant, selon la majorité des études menées à ce propos, il semble que parler de sexualité avec les patients permettrait de mieux comprendre et donc de mieux se préparer aux éventuels problèmes sexuels. Cela permettrait également de diminuer l’anxiété grâce aux informations données. Il est donc essentiel que les soignants puissent aborder ce sujet et que les patients puissent poser leurs questions sur la sexualité.
 
L’impact du cancer du sein sur la sexualité ne doit pas être envisagé exclusivement dans une perspective négative. De nombreuses femmes ayant traversé ce type de souffrance voient leur vie amoureuse et sexuelle transformée positivement. Cette épreuve les oblige à questionner profondément leur mode de vie sexuel et leur érotisme. Aussi, lorsqu’elles retrouvent un bon fonctionnement sexuel, celui-ci est régulièrement de meilleure qualité que précédemment. D’autre part, la chirurgie esthétique et réparatrice leur permet quelque fois de retrouver des formes féminines plus avantageuses qu’autrefois. Le cancer du sein peut donc être aussi envisagé comme un défi à la sexualité féminine et masculine et une occasion d’évoluer vers une sexualité plus épanouissante.
 
En résumé :
 
  • Le cancer du sein va engendrer des conséquences physiologiques et psychologiques chez la femme.
     
  • Les conséquences peuvent provoquer des difficultés sexuelles, soit au niveau de l’identité sexuelle, de la fonction sexuelle ou de la relation sexuelle.
     
  • Les conséquences peuvent bouleverser la sexualité de la femme et de son partenaire mais quelque fois aboutir à une amélioration de la qualité de la vie sexuelle du couple
     
  • Les soignants semblent encore éprouver des difficultés à parler de sexualité avec les patientes. Pourtant, cela diminue l’anxiété et l’incertitude.


Bibliographie:

Enzlin, P. (2005). Les rapports entre maladie et sexualité : un tour d’horizon. Patient Care, 22-27. Graziottin, A. et Rovei, V. (2007). Sexuality after breast cancer. Sexologies, 16, 292-298. Wéry A. (2009). Cancer du sein et adaptation psychologique: le rôle de la sexualité dans ce contexte. Mémoire réalisé sous la direction d’I. Merckaert et de D. Razavi (ULB).

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande