Plus de 200 articles et 3 services professionnels
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


L'art de séduire

Coraline Hubermont



Qu’est-ce que la séduction ?

La séduction peut être définie comme l’ensemble des comportements, gestes et attitudes mis en œuvre en vue d’attirer l’attention de l’autre pour ensuite le charmer, l’attirer, lui plaire. Elle peut laisser la place à une relation où elle jouera le rôle de prélude, ou alors donner lieu à des rapports sexuels où elle servira de préliminaire. La séduction se retrouve donc dans les premiers rendez-vous et dans les relations à long terme.

Adopter une démarche particulière et assurée, faire des sourires, avoir une façon particulière de « toucher » l’autre (lui effleurer la main par exemple), avoir un regard prolongé (mais pas trop), avoir des paroles attentionnées, des gestes et des postures particulières, faire attention à sa tenue, son maquillage, des baisers, chuchoter des mots doux ou à caractère sexuel plus explicite sont autant de comportements et attitudes développés pour tenter d’attirer l’attention de l’autre, pour se rapprocher de l’autre.

Les cinq sens sont mis à contribution dans la séduction : la vue via l’observation du corps de l’autre ; l’ouïe via l’écoute de la voix de l’autre ; l’odorat via l’odeur de l’autre, la présence ou l’absence de parfum ; le toucher via les caresses, les effleurements ; le goût via les baisers.

La stratégie de séduction entreprise dépend cependant du mode de rencontre. En effet, dans les rencontres virtuelles la séduction est axée sur la connaissance de l’autre alors que dans la « vie réelle » la séduction est davantage axée sur l’apparence et l’attirance physique.

 

La séduction, une histoire d’hommes et de femmes

Ce qui est séduisant pour une femme ne l’est pas nécessairement pour un homme. Inversement, ce qui est séduisant pour un homme ne l’est pas non plus nécessairement pour une femme. De la même manière, ce qui est jugé séduisant pour une femme ne l’est pas nécessairement pour une autre tout comme ce qui est jugé séduisant pour un homme ne l’est pas non plus nécessairement pour un autre homme. En plus de ces différences interindividuelles, il existe des différentes interculturelles en termes de séduction. Cependant, des tendances, de ce qui attire les femmes d’une part, les hommes d’autre part, peuvent être mises en avant.

Du point de vue des stratégies mises en place, les hommes misent davantage sur leurs signes extérieurs de virilité associés à la réussite sociale d’une part, au pouvoir d’autre part. Pour ce faire, ils circuleront avec des voitures puissantes, rapides, feront des invitations à aller au restaurant, à faire un voyage. Les femmes semblent, quant à elles, miser sur leur apparence physique et la mise en valeur de leur corps via le maquillage, la coiffure, la tenue tantôt sage, tantôt suggestive, l’attitude. Outre ces différences entre les hommes et les femmes, ils poursuivent le même but : attirer l’attention de l’autre.

Les femmes sont généralement considérées comme « passives » dans la séduction alors que les hommes sont considérés comme « actifs » parce qu’ils ont l’initiative du premier baiser, du premier rendez-vous. Attention cependant, car les femmes sont tout aussi actives que les hommes dans la séduction. En effet, se sont-elles qui envoient les signaux de réceptivité et d’ouverture à l’homme.

 

Concrètement

  • S’adapter aux attentes et aux goûts de la personne que l’on veut séduire
  • Il n’y a pas une seule manière de séduire, elles sont multiples. Le tout est d’être en accord avec soi-même et d’être à l’écoute de l’autre.
  • Regarder l’autre dans les yeux, un petit temps mais pas trop longtemps.
  • Attention à l’interprétation des signaux (comportements et attitudes de l’autre). En effet, un sourire, un comportement amical, attentionné ne signifient pas qu’il y a automatiquement séduction ! Les signaux cités ci-dessus sont des exemples et ne signifient pas de manière isolée qu’il s’agit d’un contexte de séduction.

 

 



Bibliographie:

Germain, B. (2009). La réponse sexuelle. In La sexualité humaine, chapitre 4, 81-82. Dallaire, Y. (2009). La sexualité à l’âge adulte. In La sexualité humaine, chapitre 8, 180-187. Langis, P. (2009). La communication intime. In La sexualité humaine, chapitre 13, p 322. Brenot, P. (2007). Le comportement sexuel : bases éthologiques. In Manuel de sexologie, 44-47. Petit Larousse de la sexualité (2007). Séduction. 785-788.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande