3 services professionnels et plus de 200 articles
pour répondre à vos questions sur la sexualité.


Fellation, cunnilingus et anulingus

Coraline Hubermont



Les relations bucco-génitales peuvent être définies comme la stimulation des zones génitales masculines ou féminines par la bouche, la langue, les lèvres. Sont comprises comme pratiques bucco-génitales la fellation, le cunnilingus et l’anulingus. D’ores et déjà, il est à noter que ces pratiques comportent un risque de transmission d’infections sexuellement transmissibles, une protection de type préservatif est donc nécessaire. 

Ces pratiques bucco-génitales servent à éveiller le corps, à augmenter l’excitation et peuvent ou non conduire à l’orgasme. Contrairement à ce que l’on peut penser, elles ne sont pas nécessairement appréciées de tous et de toutes.

 1. La fellation

C’est une pratique bucco-génitale qui consiste à stimuler le gland, le frein et la couronne du gland avec la bouche, la langue, les lèvres. La fellation peut ou non faire office de préliminaire, peut ou non aboutir à l’éjaculation. Cette dernière peut avoir lieu ou non dans la bouche du partenaire. Avaler du sperme ne comporte aucun danger, il est cependant nécessaire que l’homme respecte le souhait de sa partenaire.

Des caresses sur le reste du corps et/ou sur le scrotum peuvent accompagner la stimulation du pénis. Cela contribue d’ailleurs à augmenter les sensations ressenties lors de la fellation.

 Concrètement,

  • Discuter au préalable des préférences de chacun, si la fellation doit ou non aboutir à l’éjaculation, si l’éjaculation se fait dans la bouche ou non, si le sperme est avalé ou non. Cette discussion permettra d’éviter conflits et dégoûts des partenaires.
  • Tous les hommes et toutes les femmes n’aiment pas les fellations, il s’agit d’une question de goût personnel.
  • Les hommes appréciant la fellation, l’apprécient parce qu’elle leur procure un plaisir intense et des sensations agréables toutes autres que celles de la pénétration du fait de la mobilité de la langue, de la bouche, des mains, etc. Du côté fantasmatique, la fellation permet, selon la position, d’observer le corps de la partenaire penché sur l’homme, l’homme se sent aimé du fait qu’on s’occupe de lui.
  • Les femmes appréciant la fellation, l’apprécient parce qu’elles voient le sexe de leur partenaire se dresser grâce à la stimulation qu’elles lui offrent, l’érection étant aussi une  « preuve » du désir du partenaire pour elles. L’odeur, le goût et la chaleur du sexe de l’homme sont également appréciées par la gente féminine. De même, par la pratique de la fellation, les femmes peuvent procurer du plaisir à l’homme.
  • Une fellation est un risque de transmission d’infection sexuellement transmissible. Il est donc nécessaire de se protéger, des préservatifs spécialement conçus pour les fellations sont d’ailleurs commercialisés.
  • Mesdames, n’hésitez pas, de temps en temps, à prendre l’initiative de faire une fellation à votre partenaire. Chacune a d’ailleurs sa technique pour faire une fellation. Il est cependant à noter que le pénis reste un organe sensible, attention donc à ne pas le serrer trop fort, à ne pas le mordre. Avant de procéder à la fellation proprement dite, parcourez le corps de votre partenaire et couvrez-le de baisers, de caresses. Allez ensuite progressivement vers la verge pour ensuite faire une fellation. Ceci permettra d’augmenter l’excitation de monsieur. N'hésitez pas à embrasser le sexe masculin avant de le prendre en bouche.
  • Messieurs, attention à ne pas enfoncer trop profond votre pénis dans la bouche de votre partenaire, une main placée à la base du pénis permet d’éviter ce désagrément. Lorsque votre partenaire vous fait une fellation, n’hésitez pas à couvrir votre partenaire de baisers et de caresses.
  • Plusieurs positions sont possibles pour la pratique de la fellation, l’homme peut tout aussi bien être debout que couché.

 

  1. Le cunnilingus ou cunnilinctus

C’est une pratique bucco-génitale qui consiste à stimuler la vulve, le clitoris avec la bouche, la langue, les lèvres. Le cunnilingus peut ou non faire office de préliminaire, peut ou non aboutir à l’orgasme.

Des caresses sur le reste du corps, un doigt dans le vagin peuvent accompagner le cunnilingus et augmenter les sensations ressenties.

Concrètement,

  • Discuter au préalable des préférences de chacun, si le cunnilingus doit ou non aboutir à l’orgasme, si monsieur doit au préalable avoir sa barbe rasée, si madame doit au préalable avoir le pubis rasé, si la pratique du cunnilingus se fait hors période des règles ou également pendant les règles de madame. Cette discussion permettra d’éviter conflits et dégoûts des partenaires.
  • Il existe plusieurs positions pour le cunnilingus, par exemple la femme allongée sur le dos, jambes écartées, le partenaire allongé sur le ventre avec la tête entre les jambes de la femme.
  • Aller vers le sexe de la femme par le chemin le plus long, parcourez donc tout le corps de baiser afin d'arriver en dernier vers l'intimité de madame. Laissez monter le désir de votre partenaire. 

 

  1. L’anulingus

C’est une pratique bucco-génitale qui consiste à stimuler l’anus avec la bouche, la langue, les lèvres. Elle peut ou non aboutir à un orgasme.

 

  1. La stimulation bucco-génitale mutuelle ou le 69

C’est la pratique du cunnilingus et de la fellation en même temps pour les pratiques hétérosexuelles, de cunnilingus ou de fellation en même temps pour les pratiques homosexuelles.

Les partenaires peuvent être couchés l’un sur l’autre avec l’homme ou dessus ou la femme au dessus ou être tous deux allongés sur le côté. Quelle que soit la position, la tête de l’un se trouve au niveau des parties génitales de l’autre.

 

 

Concrètement, pour les pratiques bucco-génitales en général,

  • Adopter une position confortable.
     
  • Avoir une bonne hygiène corporelle.
     
  • Accepter son corps, celui de l’autre.
     
  • Discuter auparavant de comment chacun se sent l’un et l’autre vis-à-vis des pratiques bucco-génitales.
     
  • Lors d’un cunnilingus, éviter de souffler dans le vagin, cela risque d’endommager l’utérus et les trompes utérines, surtout chez les femmes enceintes.
     
  • Lors d’une fellation, concentrer les stimulations autour de la couronne du gland.
     
  • Pas toujours évident de donner et recevoir à la fois.

Si vous souhaitez plus d'informations sur ce sujet. N'hésitez pas de poser une question ou prendre un rendez-vous avec un de nos sexologues.

 



Bibliographie:

Petit Larousse de la sexualité (2007). Fellation. 335-337. Petit Larousse de la sexualité (2007). Relations bucco-génitales. 740. Petit Larousse de la sexualité (2007). Cunnilingus. 220. Germain, B. (2009). Les pratiques sexuelles. In La sexualité humaine, chapitre 16, 393-397. Leleu, G. (2010). L’art de la fellation, l’art du cunnilingus, un acte d’amour, un plaisir exquis. Paris : Editions Leduc S.. 247 p.

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande