Se débarrasser d'une addiction sexuelle

Gabrielle Roselli

Se débarrasser d'une addiction sexuelle

Dans la problématique de l’addiction sexuelle, ce n’est pas tel comportement sexuel qui pose problème mais l’incapacité pour la personne dite dépendante de ne pouvoir s’en abstenir. Ce n’est pas tant le fait que ce comportement produise du plaisir qui pousse la personne à répéter celui-ci mais le fait que la compulsion devienne inévitable dans la mesure où l’abstinence est intolérable. La personne dite dépendante ne sait pas fonctionner sans « consommer », sans autre alternative tout en sachant que l’acte posé de manière répétitive pourrait l’exposer à une situation difficile (conflit conjugal, perte d’emploi, difficulté financière, ennui judiciaire…).

Dans les troubles addictifs, en l’occurrence dans l’addiction sexuelle, la personne est confrontée à l’épreuve du « craving » que l’on peut traduire en français par « envie impérieuse ». Le « craving » est un comportement tyrannique qui s’oppose à toute raison et pousse vers une consommation dépendante. C’est une perte de contrôle marquée par un assujettissement. Ce trouble sexuel représente une source de détresse significative liée à une ambivalence ressentie par le sujet dépendant. En termes simples, celui-ci ne peut pas faire l’économie du « craving » et en même temps, le comportement compulsif qui l’entraîne dans une situation dont les conséquences peuvent être potentiellement négatives, va le « motiver » à arrêter. Mais, le manque lié à l’abstinence est difficilement supportable par le sujet dépendant et le processus d’addiction se réenclenche (Kempeneers – 1999).

Il ne faut pas confondre l’addiction sexuelle et l’hypersexualité. Dans l’addiction, la souffrance vient du manque qui amène la personne à produire tel comportement sexuel - avec les conséquences qui viennent d’être établies - alors que dans l’hypersexualité, l’individu pose un choix, un choix de vie libre et consenti. Tandis que l’addict sexuel reproduit son comportement « malgré lui » alors qu’il voudrait arrêter. Ce critère dit d’évaluation subjective est important lorsqu’on aborde ce type de problématique.

En bref, la problématique de l’addiction sexuelle est caractérisée par

  • Une perte de contrôle du comportement sexuel
  • Une dépendance sexuelle exprimée par un besoin compulsif d’agir - et ce, malgré les conséquences potentiellement négatives - appelé aussi « craving »
  • Une souffrance psychique liée à ce comportement dépendant qui est typiquement suivi de sentiments tels que culpabilité, honte, humeur dépressive...


Si vous souhaitez en savoir davantage, n'hésitez pas à poser une quetsion ou prendre contact avec un de nos sexologues.







Bibliographie:

Livres : GUELFI J.D., ROUILLON F., « Manuel de psychiatrie », Paris, Editions Elsevier Masson, 2012. SANDIS F., DUMONTEIX J.B., « Les sex-addicts, Quand le sexe devient une drogue dure », Paris, Editions Hors Collection, 2012, p.249-250 Revues : DRAY N., « Ma vie sexuelle, Comment je suis devenu addict », dans Les Inrockuptibles, Sexe 2012, n°869-871, du 25 juillet au 13 août 2012. KEMPENEERS P., "La prévention des rechutes addictives", dans Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive, Décembre 1999, vol.IV, n°4, p.24-34 SEMAILLE P., « Les nouvelles formes d’addictions, dans Revue médicale de Bruxelles, volume 30, n° 4, septembre 2009, p.335-357. VALLEUR M., VELEA D., « Les addictions sans drogue(s), dans la Revue Toxibase, n°6, juin 2002. Articles et autres : Dr. Marc Ravart, (psychologue et sexologue, membre senior, Unité de la sexualité humaine, Hôpital général de Montréal), « Les dépendances et compulsions sexuelles », dans présentation powerpoint, , sur http://www.rmsq.com/UserFiles/Image/Ravart_Marc_presentation.pdf consulté en août 2012 LOONIS E., « L’article d’Aviel Goodman : 10 ans après », E-Journal of Hedonology, 002, 13-25, 2001, http://www.polycopenligne.com/site/articles-eloonis/2000-l_article_d_aviel_goodman_10_ans_apres.pdf,, consulté et téléchargé en août 2012

Voir plus



Articles connexes


On vous aide, nos 3 services !


Questions par e-mail

8 € / question

Nos thérapeutes diplômés et professionnels répondent à toutes vos questions écrites dans un délai de 48H.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Facile et personalisé
  • Réponse rapide

Consultation par Skype

A partir de 20 €

Prenez rendez-vous quand vous le souhaitez avec l'un de nos experts diplômés et entamez dès maintenant une consultation personnalisée.

  • Confidentiel et sécurisé
  • Choisissez votre thérapeute
  • Vidéo ou chat (Skype)
  • Discret et personnalisé

Coaching vidéo

A partir de 16 €

Apprenez maintenant à surmonter vos difficultés grâce à nos vidéos de coaching élaborées par des professionnels.

  • Confidentiel et sécurisé
  • 7 à 10 vidéos
  • Exercices pratiques
  • A votre rythme


Vous souhaitez rejoindre notre équipe professionnelle de thérapeutes ?   Faites votre demande